Zlatan Ibrahimovic et le terme zlataner

Zlatan Ibrahimovic n'est pas qu'un joueur de foot, c'est aussi devenu un acteur de la langue suédoise. Pour preuve, le dictionnaire de son pays natal a introduit un verbe issu de son prénom. L'attaquant du PSG en donne sa définition.

Qu'est-ce que signifie le terme "zlataner" que l'on entend à toutes les sauces ? On ne peut plus regarder une émission de télé ou lire un tweet sans que le terme ne soit mentionné. La faute aux Guignols qui ont fait du buteur parisien leur "nouveau Alain Delon". C'est même devenu un mot usité en Suède si bien qu'il est entré dans le dico du pays de Nobel. Très bien, mais finalement, ça veut dire quoi "zlataner" ? Et bien c'est encore l'intéressé lui-même qui en parle le mieux. 

"Zlataner signifie 'dominer'"

Dans un entretien accordé au Monde à paraître ce mercredi, Zlatan Ibrahimovic explique ce que veulent dire pour lui ces huit lettres: "J'ai entendu parler de ce verbe (...) Je pense que zlataner signifie 'dominer'. Dans un sens bénéfique et positif, je l'espère. C'est faire quelque chose d'acrobatique, de différent, d'impossible. Cela peut englober plusieurs mots et avoir beaucoup de synonymes"

L'attaquant suédois fait la tournée des médias en ce moment pour assurer la promotion de son autobiographie "Moi, Zlatan Ibrahimovic (édition JC Lattès)", qui sort en France ce mercredi. (Gentside Sport vous a d'ailleurs proposé de découvrir les meilleures feuilles). Il n'a donc pas échappé à une question sur son bouquin et la mise en scène bien particulière que lui donne le livre. "Depuis le premier jour, je suis Zlatan. Jusqu'au dernier, je ne changerai pas. Même si je signe de gros contrats ou marque beaucoup de buts, je reste moi-même. Mais j'ai travaillé pour devenir ce que je suis. Tout le monde ne peut pas devenir Zlatan ou un joueur de football professionnel mais chacun doit croire en ce qu'il veut devenir : journaliste, joueur de hockey sur glace ou écrivain... Même de là où je viens, il y a des possibilités de réussir. Pourtant, la mentalité suédoise ne va pas forcément avec. Devenir un personnage incroyable, de renom, n'a pas d'importance", poursuit-il toujours dans les colonnes du Monde.

"Zlatan ? Nous n'avons pas autant de fascination pour le Roi"

Interrogé par la rédaction de Gentside Sport, David Lagercrantz, le co-auteur de la biographie avait lui aussi donné son avis d'intellectuel, proche des milieux littéraires, sur le phénomène: "Les hommes derrières ces marionnettes ont inventé ce mot. Puis cela s'est répandu. En un clin d'oeil, tout le monde s'est mis à en parler. Pourquoi ? Parce que tout le monde parle de Zlatan, tout le monde lit ce qui se dit sur Zlatan. C'est le sujet le plus lu en Suède. Nous n'avons pas autant de fascination pour le Roi. Il peut tousser, ou commander de l'eau qu'il se retrouve automatiquement en Une".